Vide

Accueil > TAR Armes longues > VZ 26 - ZBROJOVKA BRNO

Roussel
Neuf
349,00
Payable en 4 fois
Frais de port estimé : 36
Ajouter au panier
Reserver ce produit

VZ 26- Pistolet mitrailleur semi automatique de calibre : 7,62x25 TT

Il est doté de deux chargeurs 30 coups

Crosse rétractable

Longueur avec crosse repliée : 445 mm et 686 mm crosse dépliée : 

  • Canon: 28,4 cm
  • Longueur: 68,6 cm
  • Poids: 3,27 kg

  • Livré avec 2 chargeurs + sangle + set de nettoyage 


    Le SA 23 (pour Samopal 23, soit en français pistolet mitrailleur 23) est un pistolet mitrailleur tchécoslovaque. Il est mondialement connu pour avoir inspiré l'Uzi.

    En son temps, le Samopal 23 fut un novateur : il était compact mais possédait un canon relativement long grâce à une culasse télescopique. Il permettait ainsi le tir à une seule main.

    Le Sa vz 23 (ou 24, 25, 26) n’existe pas. Les dénominations réelles furent Sa 23, 25, 24, 26. Le nombre 23 (ou 24, 25, 26) n’indique pas l’année d’adoption, rendant l’emploi de vzor ou vz. (modèle) inutile.

    Le SA 23 a été développé en 1948-1949 par la firme Ceska Zbrojovka Strakonice (prototypes H/p, CZ 447, CZ 148).

    Son principal concepteur fut J. Holecek, avec la participation importante de J. Cermak, F. Myska, J. Kratochvil et V. Zibara.

    Le modèle final était dérivé du prototype CZ 447 fortement remanié. Le 10 août 1948, il fut adopté par l’armée tchécoslovaque sous le nom de « 9 mm Samopal vz. 48a » (avec une crosse fixe en bois) et « 9 mm Samopal vz. 48b » (avec une crosse métallique repliable.

    Sa production en série débuta en 1949. Au printemps 1950, ces armes furent renommées : le Sa vz. 48a devint Sa 23 ; le Sa vz. 48b se transformant en Sa 25.

    Les SA 24 et 26

    En 1950, en raison de l’uniformisation des munitions avec celles de l’armée Rouge, la production des Sa 23/25 en calibre 9 mm Parabellum cessa. L’arme fut rechambrée pour la 7,62 mm TT. Le 11 juin 1951, les armes ainsi modifiées étaient adoptées par l’armée tchécoslovaque comme Sa 24 (crosse fixe) et Sa 26 (crosse repliable). Après quoi, les stocks préexistants de SA 23 et 25 furent rétrocédés à la Milice (équivalent à la gendarmerie) ou vendus à de nombreux pays étrangers. Les Sa 24/26 ne restèrent pas en service très longtemps, car Prague adopta en 1958 un nouveau fusil d’assaut : le Sa Vz 58.























    Militaire / tir / tar
    Occasion chasse
    Arme de poing